Beethoven et le chant des oiseaux
Sonates, Thèmes et Variations de Beethoven, Mozart, Menut et Finzi
Patrick Langot, violoncelle
Philippe Barbey-Lallia, piano
​avec la participation de Maya Villanueva, soprano

C’est un Beethoven de jeunesse inspiré par Mozart qui est à l’honneur dans ce concert. Trois œuvres empreintes de fraîcheur et d’enthousiasme pour le violoncelle qui commençait à se faire début 19e une place parmi les instruments solistes. Tout d’abord sa sonate n°1 pour violoncelle et piano, qui donna au genre ses lettres de noblesse en instaurant pour la première fois un vrai dialogue entre les deux instruments. C’est ce même dialogue que l’on retrouve tout au long des deux cycles de variations sur des thèmes de La Flûte Enchantée, notamment sur l’un des airs de l’oiseleur Papageno. C’est un autre chant des oiseaux que choisit Graciane Finzi pour ses variations pour violoncelle seul sur El cant dels Ocells, chant populaire catalan et hymne de liberté rendu célèbre par Pablo Casals durant son exil dû au franquisme et dont la soprano Maya Villanueva nous chantera les paroles. En guise de préambule, L’oiseau Didariel de Benoît Menut trouvera ici sa pleine résonance méditative sous les doigts du pianiste Philippe Barbey-Lallia.

PROGRAMME

Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate pour violoncelle et piano op. 5 n°1 en fa majeur 

​Benoît Menut (°1977)
L’oiseau Didariel, pour piano solo 

​Graciane Finzi (°1945)
Variations sur « El cant dels Ocells » de Pablo Casals 

​Ludwig van Beethoven
12 Variations sur le thème « Ein Mädchen oder Weibchen » de l’opéra « La flûte enchantée » de W.A. Mozart Op. 66

​Ludwig van Beethoven
7 Variations sur le thème « Bei Männern, welche Liebe fühlen » de l’opéra « La flûte enchantée » de W.A. Mozart  Op. 46


Philippe Barbey-Lallia, piano

D’origine franco-finlandaise, chef d’orchestre, compositeur, arrangeur et pianiste trois fois diplômé du CNSM de Paris, Philippe Barbey-Lallia cultive l’éclectisme. Il se produit tant en récital qu’en musique de chambre, avec comme partenaires Raphael Chrétien, Julien Chauvin, Pierre-Yves Artaud, Pascal Gallois, Chantal Santon, Élodie Fonnard, Till Fechner… On a pu l’entendre à la Maison de Radio France, Royaumont, Palais des Congrès, Halle aux Grains et Musée de Jacobins à Toulouse, au festival des Monts de la Madeleine, Festival d’automne des jeunes interprètes, Estivales du Chalard, Festival des Chapelles de Groix (dont il est directeur artistique) ainsi qu’en Finlande, Allemagne, Belgique, Italie, Japon. Directeur du conservatoire Paul Dukas du 12e arrondissement de Paris, il est chef titulaire de l’ensemble Ellipses et de l’orchestre Cinématographique de Paris, et dirige notamment l’orchestre symphonique de Mulhouse, l’orchestre Ostinato, les Chœurs sur Seine, l’orchestre du CNSMDP, l’orchestre de la RATP, le Festival Orchestra de Sofia. Alternant opéras, concerts symphoniques et oratorio, il est également chef d’orchestre et arrangeur de plusieurs spectacles musicaux (à la Cigale, au Palace ou au Grand Rex). Il a plusieurs pièces pour piano à son catalogue, des mélodies, un opéra-comique ainsi que la musique de « Zazie dans le Métro, Ze muZical » d’après Raymond Queneau. Il a enregistré plusieurs disques en soliste, flûte et piano (Oeuvres de Raymond Guiot), musique de chambre (disque Rachmaninov et Moussorgsky à 2 pianos),  ou avec orchestre (Requiem Vauban). Il vient de sortie un disque de Mélodies espagnoles (Granados, De Falla, Obradors, Rodrigo…) avec la soprano Géraldine Casey chez Klarthe Records.

Patrick Langot, violoncelle

Patrick Langot fait figure d’électron libre parmi les violoncellistes de sa génération. Il mène depuis 20 ans une double carrière sur violoncelles baroque et moderne. Saluée par la critique, sa vaste discographie s’étend du baroque au 21e siècle (Choix de France Musique, Diapason Découverte, Version de référence de la Tribune des critiques de France Musique, Choc Classica…). Enregistré sur trois violoncelles, son premier CD solo intitulé Præludio sort en 2019 chez Klarthe Records. Il se produit fréquemment en récital et joue en soliste les concertos de Haydn, CPE Bach, Vivaldi, Porpora… Violoncelle solo des Musiciens du Louvre (Marc Minkowski), des Musiciens de Saint Julien (François Lazarevitch) ainsi que d’Orfeo 55 (Nathalie Stutzmann) de 2010 à 2018, il est aussi invité en tant que tel par de nombreux ensembles sur instruments anciens. Il fonde en 1999 le Quintette Syntonia, avec lequel il remporte le Prix Tina Moroni du Concours International de Florence, joue dans de nombreux festivals, tourne pour Arte Live Web et est en résidence à la Fondation Singer-Polignac (2012-2017). Patrick est également un ardent défenseur de la musique des compositeurs actuels. En solo ou avec Syntonia, il travaille avec Édith Canat de Chizy, Camille Pépin, Henri Dutilleux et créé des œuvres de Suzanne Giraud, Nicolas Bacri, Régis Campo, Pierre Chépélov, Olivier Greif, Benoît Menut, Gabriel Sivak, Tôn-Thât Tiêt… Diplômé du CNSM de Paris (1ers Prix de violoncelle et de musique de chambre) et du CRR de Paris (1er Prix de musique ancienne), il est lauréat de la Fondation de France et de la Fondation Royaumont. Il est le directeur artistique du Festival Autour du Ventoux depuis 2020.

20h

Église Saint Laurent la neuve  d’Entrechaux


Réservations
Vous pourrez très bientôt réserver vos places ici


Plan d’accès


Média


Liens
Patrick Langot
Philippe Barbey-Lallia

Site officiel d’Entrechaux-en-Provence